Transport

Le secteur du transport est en pleine mutation : la réglementation telle que la LOM – loi d’orientation des mobilités, les besoins et exigences des usagers changent (hyperpersonnalisation, informations en temps réel, flexibilité). Le secteur devient plus concurrentiel, les nouveaux acteurs de la smart mobilty apparaissent sur le marché et les opérateurs historiques sont concurrencés par des acteurs privés ou étrangers depuis l’ouverture à la concurrence en 2019.
Ainsi, face à ces évolutions, les acteurs de la mobilité n’ont pas d’autres solutions que de fluidifier leur chaîne de valeur : information voyageur, billettique (MaaS, etc.), exploitation, maintenance (GMAO, BIM, etc.).

En zone dense, les villes luttent contre la congestion et la pollution notamment contre l’autosolisme (un passager dans une voiture). En zone périurbaine et rurale, de nouveaux modèles de déplacement, tel le Transport à la demande (TaD), sont mis en place afin de proposer une nouvelle offre de service et de favoriser le report vers la mobilité multimodale.

Par ailleurs, les bouleversements induits par l’apparition de la Covid-19 ont considérablement impacté les habitudes de déplacements (télétravail, déménagements vers des villes moyennes, etc.).

Dans ce contexte, les acteurs du transport se mobilisent pour répondre aux objectifs du secteur :

 

 

 

 

Amélioration de la qualité de service

  • Un accès simplifié à l’information et à l’offre de transport (MaaS, etc.)
  • Des services à forte valeur ajoutée pour une meilleure expérience voyageur (sécurité, confort, Wifi, etc.)
  • La régularité du service offert aux voyageurs et la ponctualité

 Ouverture à la concurrence et stratégie de développement

  • Le développement de nouveaux modes et offres durables
  • L’adaptation des organisations et des systèmes d’information à l’ouverture à la concurrence
  • Une offre de transport innovante et multimodale

Optimisation du réseau et de son exploitation

optimisation du réseau

  • La transformation des espaces (gares, stations, centres bus, etc.) en véritable lieux de vie
  • L’amélioration de la connaissance et de la gestion du réseau
  • L’investissement dans de nouvelles lignes pour désenclaver les territoires

Transition énergétique

transition énergétique

  • Une infrastructure adaptée aux nouvelles énergies
  • Des engagements pour la modernisation d’un matériel roulant propre
  • Une évolution des modes de pensée et de consommation

vos besoins

Performance des activités Transport

Le secteur du transport est en pleine mutation : la réglementation telle que la LOM – loi d’orientation des mobilités, les besoins et exigences des usagers changent (hyperpersonnalisation, informations en temps réel, flexibilité). Le secteur devient plus concurrentiel, les nouveaux acteurs de la smart mobilty apparaissent sur le marché et les opérateurs historiques sont concurrencés par des acteurs privés ou étrangers depuis l’ouverture à la concurrence en 2019.
Ainsi, face à ces évolutions, les acteurs de la mobilité n’ont pas d’autres solutions que de fluidifier leur chaîne de valeur : information voyageur, billettique (MaaS, etc.), exploitation, maintenance (GMAO, BIM, etc.).

En zone dense, les villes luttent contre la congestion et la pollution notamment contre l’autosolisme (un passager dans une voiture). En zone périurbaine et rurale, de nouveaux modèles de déplacement, tel le Transport à la demande (TaD), sont mis en place afin de proposer une nouvelle offre de service et de favoriser le report vers la mobilité multimodale.

Par ailleurs, les bouleversements induits par l’apparition de la Covid-19 ont considérablement impacté les habitudes de déplacements (télétravail, déménagements vers des villes moyennes, etc.).

Dans ce contexte, les acteurs du transport se mobilisent pour répondre aux objectifs du secteur :

 

 

 

 

Amélioration de la qualité de service

  • Un accès simplifié à l’information et à l’offre de transport (MaaS, etc.)
  • Des services à forte valeur ajoutée pour une meilleure expérience voyageur (sécurité, confort, Wifi, etc.)
  • La régularité du service offert aux voyageurs et la ponctualité

 Ouverture à la concurrence et stratégie de développement

  • Le développement de nouveaux modes et offres durables
  • L’adaptation des organisations et des systèmes d’information à l’ouverture à la concurrence
  • Une offre de transport innovante et multimodale

Optimisation du réseau et de son exploitation

optimisation du réseau

  • La transformation des espaces (gares, stations, centres bus, etc.) en véritable lieux de vie
  • L’amélioration de la connaissance et de la gestion du réseau
  • L’investissement dans de nouvelles lignes pour désenclaver les territoires

Transition énergétique

transition énergétique

  • Une infrastructure adaptée aux nouvelles énergies
  • Des engagements pour la modernisation d’un matériel roulant propre
  • Une évolution des modes de pensée et de consommation

Performance industrielle et économique des actifs

Le secteur du transport est en pleine mutation : la réglementation telle que la LOM – loi d’orientation des mobilités, les besoins et exigences des usagers changent (hyperpersonnalisation, informations en temps réel, flexibilité). Le secteur devient plus concurrentiel, les nouveaux acteurs de la smart mobilty apparaissent sur le marché et les opérateurs historiques sont concurrencés par des acteurs privés ou étrangers depuis l’ouverture à la concurrence en 2019.
Ainsi, face à ces évolutions, les acteurs de la mobilité n’ont pas d’autres solutions que de fluidifier leur chaîne de valeur : information voyageur, billettique (MaaS, etc.), exploitation, maintenance (GMAO, BIM, etc.).

En zone dense, les villes luttent contre la congestion et la pollution notamment contre l’autosolisme (un passager dans une voiture). En zone périurbaine et rurale, de nouveaux modèles de déplacement, tel le Transport à la demande (TaD), sont mis en place afin de proposer une nouvelle offre de service et de favoriser le report vers la mobilité multimodale.

Par ailleurs, les bouleversements induits par l’apparition de la Covid-19 ont considérablement impacté les habitudes de déplacements (télétravail, déménagements vers des villes moyennes, etc.).

Dans ce contexte, les acteurs du transport se mobilisent pour répondre aux objectifs du secteur :

 

 

 

 

Amélioration de la qualité de service

  • Un accès simplifié à l’information et à l’offre de transport (MaaS, etc.)
  • Des services à forte valeur ajoutée pour une meilleure expérience voyageur (sécurité, confort, Wifi, etc.)
  • La régularité du service offert aux voyageurs et la ponctualité

 Ouverture à la concurrence et stratégie de développement

  • Le développement de nouveaux modes et offres durables
  • L’adaptation des organisations et des systèmes d’information à l’ouverture à la concurrence
  • Une offre de transport innovante et multimodale

Optimisation du réseau et de son exploitation

optimisation du réseau

  • La transformation des espaces (gares, stations, centres bus, etc.) en véritable lieux de vie
  • L’amélioration de la connaissance et de la gestion du réseau
  • L’investissement dans de nouvelles lignes pour désenclaver les territoires

Transition énergétique

transition énergétique

  • Une infrastructure adaptée aux nouvelles énergies
  • Des engagements pour la modernisation d’un matériel roulant propre
  • Une évolution des modes de pensée et de consommation

Expérience voyageur et nouvelles offres émergentes

Le secteur du transport est en pleine mutation : la réglementation telle que la LOM – loi d’orientation des mobilités, les besoins et exigences des usagers changent (hyperpersonnalisation, informations en temps réel, flexibilité). Le secteur devient plus concurrentiel, les nouveaux acteurs de la smart mobilty apparaissent sur le marché et les opérateurs historiques sont concurrencés par des acteurs privés ou étrangers depuis l’ouverture à la concurrence en 2019.
Ainsi, face à ces évolutions, les acteurs de la mobilité n’ont pas d’autres solutions que de fluidifier leur chaîne de valeur : information voyageur, billettique (MaaS, etc.), exploitation, maintenance (GMAO, BIM, etc.).

En zone dense, les villes luttent contre la congestion et la pollution notamment contre l’autosolisme (un passager dans une voiture). En zone périurbaine et rurale, de nouveaux modèles de déplacement, tel le Transport à la demande (TaD), sont mis en place afin de proposer une nouvelle offre de service et de favoriser le report vers la mobilité multimodale.

Par ailleurs, les bouleversements induits par l’apparition de la Covid-19 ont considérablement impacté les habitudes de déplacements (télétravail, déménagements vers des villes moyennes, etc.).

Dans ce contexte, les acteurs du transport se mobilisent pour répondre aux objectifs du secteur :

 

 

 

 

Amélioration de la qualité de service

  • Un accès simplifié à l’information et à l’offre de transport (MaaS, etc.)
  • Des services à forte valeur ajoutée pour une meilleure expérience voyageur (sécurité, confort, Wifi, etc.)
  • La régularité du service offert aux voyageurs et la ponctualité

 Ouverture à la concurrence et stratégie de développement

  • Le développement de nouveaux modes et offres durables
  • L’adaptation des organisations et des systèmes d’information à l’ouverture à la concurrence
  • Une offre de transport innovante et multimodale

Optimisation du réseau et de son exploitation

optimisation du réseau

  • La transformation des espaces (gares, stations, centres bus, etc.) en véritable lieux de vie
  • L’amélioration de la connaissance et de la gestion du réseau
  • L’investissement dans de nouvelles lignes pour désenclaver les territoires

Transition énergétique

transition énergétique

  • Une infrastructure adaptée aux nouvelles énergies
  • Des engagements pour la modernisation d’un matériel roulant propre
  • Une évolution des modes de pensée et de consommation

Transformation digitale

Le secteur du transport est en pleine mutation : la réglementation telle que la LOM – loi d’orientation des mobilités, les besoins et exigences des usagers changent (hyperpersonnalisation, informations en temps réel, flexibilité). Le secteur devient plus concurrentiel, les nouveaux acteurs de la smart mobilty apparaissent sur le marché et les opérateurs historiques sont concurrencés par des acteurs privés ou étrangers depuis l’ouverture à la concurrence en 2019.
Ainsi, face à ces évolutions, les acteurs de la mobilité n’ont pas d’autres solutions que de fluidifier leur chaîne de valeur : information voyageur, billettique (MaaS, etc.), exploitation, maintenance (GMAO, BIM, etc.).

En zone dense, les villes luttent contre la congestion et la pollution notamment contre l’autosolisme (un passager dans une voiture). En zone périurbaine et rurale, de nouveaux modèles de déplacement, tel le Transport à la demande (TaD), sont mis en place afin de proposer une nouvelle offre de service et de favoriser le report vers la mobilité multimodale.

Par ailleurs, les bouleversements induits par l’apparition de la Covid-19 ont considérablement impacté les habitudes de déplacements (télétravail, déménagements vers des villes moyennes, etc.).

Dans ce contexte, les acteurs du transport se mobilisent pour répondre aux objectifs du secteur :

 

 

 

 

Amélioration de la qualité de service

  • Un accès simplifié à l’information et à l’offre de transport (MaaS, etc.)
  • Des services à forte valeur ajoutée pour une meilleure expérience voyageur (sécurité, confort, Wifi, etc.)
  • La régularité du service offert aux voyageurs et la ponctualité

 Ouverture à la concurrence et stratégie de développement

  • Le développement de nouveaux modes et offres durables
  • L’adaptation des organisations et des systèmes d’information à l’ouverture à la concurrence
  • Une offre de transport innovante et multimodale

Optimisation du réseau et de son exploitation

optimisation du réseau

  • La transformation des espaces (gares, stations, centres bus, etc.) en véritable lieux de vie
  • L’amélioration de la connaissance et de la gestion du réseau
  • L’investissement dans de nouvelles lignes pour désenclaver les territoires

Transition énergétique

transition énergétique

  • Une infrastructure adaptée aux nouvelles énergies
  • Des engagements pour la modernisation d’un matériel roulant propre
  • Une évolution des modes de pensée et de consommation

Références clients

Pour un acteur international du transport de voyageurs

Le secteur du transport est en pleine mutation : la réglementation telle que la LOM – loi d’orientation des mobilités, les besoins et exigences des usagers changent (hyperpersonnalisation, informations en temps réel, flexibilité). Le secteur devient plus concurrentiel, les nouveaux acteurs de la smart mobilty apparaissent sur le marché et les opérateurs historiques sont concurrencés par des acteurs privés ou étrangers depuis l’ouverture à la concurrence en 2019.
Ainsi, face à ces évolutions, les acteurs de la mobilité n’ont pas d’autres solutions que de fluidifier leur chaîne de valeur : information voyageur, billettique (MaaS, etc.), exploitation, maintenance (GMAO, BIM, etc.).

En zone dense, les villes luttent contre la congestion et la pollution notamment contre l’autosolisme (un passager dans une voiture). En zone périurbaine et rurale, de nouveaux modèles de déplacement, tel le Transport à la demande (TaD), sont mis en place afin de proposer une nouvelle offre de service et de favoriser le report vers la mobilité multimodale.

Par ailleurs, les bouleversements induits par l’apparition de la Covid-19 ont considérablement impacté les habitudes de déplacements (télétravail, déménagements vers des villes moyennes, etc.).

Dans ce contexte, les acteurs du transport se mobilisent pour répondre aux objectifs du secteur :

 

 

 

 

Amélioration de la qualité de service

  • Un accès simplifié à l’information et à l’offre de transport (MaaS, etc.)
  • Des services à forte valeur ajoutée pour une meilleure expérience voyageur (sécurité, confort, Wifi, etc.)
  • La régularité du service offert aux voyageurs et la ponctualité

 Ouverture à la concurrence et stratégie de développement

  • Le développement de nouveaux modes et offres durables
  • L’adaptation des organisations et des systèmes d’information à l’ouverture à la concurrence
  • Une offre de transport innovante et multimodale

Optimisation du réseau et de son exploitation

optimisation du réseau

  • La transformation des espaces (gares, stations, centres bus, etc.) en véritable lieux de vie
  • L’amélioration de la connaissance et de la gestion du réseau
  • L’investissement dans de nouvelles lignes pour désenclaver les territoires

Transition énergétique

transition énergétique

  • Une infrastructure adaptée aux nouvelles énergies
  • Des engagements pour la modernisation d’un matériel roulant propre
  • Une évolution des modes de pensée et de consommation

Pour un acteur majeur du transport de voyageurs en France

Le secteur du transport est en pleine mutation : la réglementation telle que la LOM – loi d’orientation des mobilités, les besoins et exigences des usagers changent (hyperpersonnalisation, informations en temps réel, flexibilité). Le secteur devient plus concurrentiel, les nouveaux acteurs de la smart mobilty apparaissent sur le marché et les opérateurs historiques sont concurrencés par des acteurs privés ou étrangers depuis l’ouverture à la concurrence en 2019.
Ainsi, face à ces évolutions, les acteurs de la mobilité n’ont pas d’autres solutions que de fluidifier leur chaîne de valeur : information voyageur, billettique (MaaS, etc.), exploitation, maintenance (GMAO, BIM, etc.).

En zone dense, les villes luttent contre la congestion et la pollution notamment contre l’autosolisme (un passager dans une voiture). En zone périurbaine et rurale, de nouveaux modèles de déplacement, tel le Transport à la demande (TaD), sont mis en place afin de proposer une nouvelle offre de service et de favoriser le report vers la mobilité multimodale.

Par ailleurs, les bouleversements induits par l’apparition de la Covid-19 ont considérablement impacté les habitudes de déplacements (télétravail, déménagements vers des villes moyennes, etc.).

Dans ce contexte, les acteurs du transport se mobilisent pour répondre aux objectifs du secteur :

 

 

 

 

Amélioration de la qualité de service

  • Un accès simplifié à l’information et à l’offre de transport (MaaS, etc.)
  • Des services à forte valeur ajoutée pour une meilleure expérience voyageur (sécurité, confort, Wifi, etc.)
  • La régularité du service offert aux voyageurs et la ponctualité

 Ouverture à la concurrence et stratégie de développement

  • Le développement de nouveaux modes et offres durables
  • L’adaptation des organisations et des systèmes d’information à l’ouverture à la concurrence
  • Une offre de transport innovante et multimodale

Optimisation du réseau et de son exploitation

optimisation du réseau

  • La transformation des espaces (gares, stations, centres bus, etc.) en véritable lieux de vie
  • L’amélioration de la connaissance et de la gestion du réseau
  • L’investissement dans de nouvelles lignes pour désenclaver les territoires

Transition énergétique

transition énergétique

  • Une infrastructure adaptée aux nouvelles énergies
  • Des engagements pour la modernisation d’un matériel roulant propre
  • Une évolution des modes de pensée et de consommation

Pour un acteur majeur du transport de voyageurs en France et dans le monde

Le secteur du transport est en pleine mutation : la réglementation telle que la LOM – loi d’orientation des mobilités, les besoins et exigences des usagers changent (hyperpersonnalisation, informations en temps réel, flexibilité). Le secteur devient plus concurrentiel, les nouveaux acteurs de la smart mobilty apparaissent sur le marché et les opérateurs historiques sont concurrencés par des acteurs privés ou étrangers depuis l’ouverture à la concurrence en 2019.
Ainsi, face à ces évolutions, les acteurs de la mobilité n’ont pas d’autres solutions que de fluidifier leur chaîne de valeur : information voyageur, billettique (MaaS, etc.), exploitation, maintenance (GMAO, BIM, etc.).

En zone dense, les villes luttent contre la congestion et la pollution notamment contre l’autosolisme (un passager dans une voiture). En zone périurbaine et rurale, de nouveaux modèles de déplacement, tel le Transport à la demande (TaD), sont mis en place afin de proposer une nouvelle offre de service et de favoriser le report vers la mobilité multimodale.

Par ailleurs, les bouleversements induits par l’apparition de la Covid-19 ont considérablement impacté les habitudes de déplacements (télétravail, déménagements vers des villes moyennes, etc.).

Dans ce contexte, les acteurs du transport se mobilisent pour répondre aux objectifs du secteur :

 

 

 

 

Amélioration de la qualité de service

  • Un accès simplifié à l’information et à l’offre de transport (MaaS, etc.)
  • Des services à forte valeur ajoutée pour une meilleure expérience voyageur (sécurité, confort, Wifi, etc.)
  • La régularité du service offert aux voyageurs et la ponctualité

 Ouverture à la concurrence et stratégie de développement

  • Le développement de nouveaux modes et offres durables
  • L’adaptation des organisations et des systèmes d’information à l’ouverture à la concurrence
  • Une offre de transport innovante et multimodale

Optimisation du réseau et de son exploitation

optimisation du réseau

  • La transformation des espaces (gares, stations, centres bus, etc.) en véritable lieux de vie
  • L’amélioration de la connaissance et de la gestion du réseau
  • L’investissement dans de nouvelles lignes pour désenclaver les territoires

Transition énergétique

transition énergétique

  • Une infrastructure adaptée aux nouvelles énergies
  • Des engagements pour la modernisation d’un matériel roulant propre
  • Une évolution des modes de pensée et de consommation

Pour une autorité organisatrice et un acteur majeur du transport de voyageurs en France

Le secteur du transport est en pleine mutation : la réglementation telle que la LOM – loi d’orientation des mobilités, les besoins et exigences des usagers changent (hyperpersonnalisation, informations en temps réel, flexibilité). Le secteur devient plus concurrentiel, les nouveaux acteurs de la smart mobilty apparaissent sur le marché et les opérateurs historiques sont concurrencés par des acteurs privés ou étrangers depuis l’ouverture à la concurrence en 2019.
Ainsi, face à ces évolutions, les acteurs de la mobilité n’ont pas d’autres solutions que de fluidifier leur chaîne de valeur : information voyageur, billettique (MaaS, etc.), exploitation, maintenance (GMAO, BIM, etc.).

En zone dense, les villes luttent contre la congestion et la pollution notamment contre l’autosolisme (un passager dans une voiture). En zone périurbaine et rurale, de nouveaux modèles de déplacement, tel le Transport à la demande (TaD), sont mis en place afin de proposer une nouvelle offre de service et de favoriser le report vers la mobilité multimodale.

Par ailleurs, les bouleversements induits par l’apparition de la Covid-19 ont considérablement impacté les habitudes de déplacements (télétravail, déménagements vers des villes moyennes, etc.).

Dans ce contexte, les acteurs du transport se mobilisent pour répondre aux objectifs du secteur :

 

 

 

 

Amélioration de la qualité de service

  • Un accès simplifié à l’information et à l’offre de transport (MaaS, etc.)
  • Des services à forte valeur ajoutée pour une meilleure expérience voyageur (sécurité, confort, Wifi, etc.)
  • La régularité du service offert aux voyageurs et la ponctualité

 Ouverture à la concurrence et stratégie de développement

  • Le développement de nouveaux modes et offres durables
  • L’adaptation des organisations et des systèmes d’information à l’ouverture à la concurrence
  • Une offre de transport innovante et multimodale

Optimisation du réseau et de son exploitation

optimisation du réseau

  • La transformation des espaces (gares, stations, centres bus, etc.) en véritable lieux de vie
  • L’amélioration de la connaissance et de la gestion du réseau
  • L’investissement dans de nouvelles lignes pour désenclaver les territoires

Transition énergétique

transition énergétique

  • Une infrastructure adaptée aux nouvelles énergies
  • Des engagements pour la modernisation d’un matériel roulant propre
  • Une évolution des modes de pensée et de consommation

Pour un acteur majeur du transport de marchandises

Le secteur du transport est en pleine mutation : la réglementation telle que la LOM – loi d’orientation des mobilités, les besoins et exigences des usagers changent (hyperpersonnalisation, informations en temps réel, flexibilité). Le secteur devient plus concurrentiel, les nouveaux acteurs de la smart mobilty apparaissent sur le marché et les opérateurs historiques sont concurrencés par des acteurs privés ou étrangers depuis l’ouverture à la concurrence en 2019.
Ainsi, face à ces évolutions, les acteurs de la mobilité n’ont pas d’autres solutions que de fluidifier leur chaîne de valeur : information voyageur, billettique (MaaS, etc.), exploitation, maintenance (GMAO, BIM, etc.).

En zone dense, les villes luttent contre la congestion et la pollution notamment contre l’autosolisme (un passager dans une voiture). En zone périurbaine et rurale, de nouveaux modèles de déplacement, tel le Transport à la demande (TaD), sont mis en place afin de proposer une nouvelle offre de service et de favoriser le report vers la mobilité multimodale.

Par ailleurs, les bouleversements induits par l’apparition de la Covid-19 ont considérablement impacté les habitudes de déplacements (télétravail, déménagements vers des villes moyennes, etc.).

Dans ce contexte, les acteurs du transport se mobilisent pour répondre aux objectifs du secteur :

 

 

 

 

Amélioration de la qualité de service

  • Un accès simplifié à l’information et à l’offre de transport (MaaS, etc.)
  • Des services à forte valeur ajoutée pour une meilleure expérience voyageur (sécurité, confort, Wifi, etc.)
  • La régularité du service offert aux voyageurs et la ponctualité

 Ouverture à la concurrence et stratégie de développement

  • Le développement de nouveaux modes et offres durables
  • L’adaptation des organisations et des systèmes d’information à l’ouverture à la concurrence
  • Une offre de transport innovante et multimodale

Optimisation du réseau et de son exploitation

optimisation du réseau

  • La transformation des espaces (gares, stations, centres bus, etc.) en véritable lieux de vie
  • L’amélioration de la connaissance et de la gestion du réseau
  • L’investissement dans de nouvelles lignes pour désenclaver les territoires

Transition énergétique

transition énergétique

  • Une infrastructure adaptée aux nouvelles énergies
  • Des engagements pour la modernisation d’un matériel roulant propre
  • Une évolution des modes de pensée et de consommation

Pour un opérateur de Taxi en France

Le secteur du transport est en pleine mutation : la réglementation telle que la LOM – loi d’orientation des mobilités, les besoins et exigences des usagers changent (hyperpersonnalisation, informations en temps réel, flexibilité). Le secteur devient plus concurrentiel, les nouveaux acteurs de la smart mobilty apparaissent sur le marché et les opérateurs historiques sont concurrencés par des acteurs privés ou étrangers depuis l’ouverture à la concurrence en 2019.
Ainsi, face à ces évolutions, les acteurs de la mobilité n’ont pas d’autres solutions que de fluidifier leur chaîne de valeur : information voyageur, billettique (MaaS, etc.), exploitation, maintenance (GMAO, BIM, etc.).

En zone dense, les villes luttent contre la congestion et la pollution notamment contre l’autosolisme (un passager dans une voiture). En zone périurbaine et rurale, de nouveaux modèles de déplacement, tel le Transport à la demande (TaD), sont mis en place afin de proposer une nouvelle offre de service et de favoriser le report vers la mobilité multimodale.

Par ailleurs, les bouleversements induits par l’apparition de la Covid-19 ont considérablement impacté les habitudes de déplacements (télétravail, déménagements vers des villes moyennes, etc.).

Dans ce contexte, les acteurs du transport se mobilisent pour répondre aux objectifs du secteur :

 

 

 

 

Amélioration de la qualité de service

  • Un accès simplifié à l’information et à l’offre de transport (MaaS, etc.)
  • Des services à forte valeur ajoutée pour une meilleure expérience voyageur (sécurité, confort, Wifi, etc.)
  • La régularité du service offert aux voyageurs et la ponctualité

 Ouverture à la concurrence et stratégie de développement

  • Le développement de nouveaux modes et offres durables
  • L’adaptation des organisations et des systèmes d’information à l’ouverture à la concurrence
  • Une offre de transport innovante et multimodale

Optimisation du réseau et de son exploitation

optimisation du réseau

  • La transformation des espaces (gares, stations, centres bus, etc.) en véritable lieux de vie
  • L’amélioration de la connaissance et de la gestion du réseau
  • L’investissement dans de nouvelles lignes pour désenclaver les territoires

Transition énergétique

transition énergétique

  • Une infrastructure adaptée aux nouvelles énergies
  • Des engagements pour la modernisation d’un matériel roulant propre
  • Une évolution des modes de pensée et de consommation

Pour un acteur majeur du transport de voyageurs en France

Le secteur du transport est en pleine mutation : la réglementation telle que la LOM – loi d’orientation des mobilités, les besoins et exigences des usagers changent (hyperpersonnalisation, informations en temps réel, flexibilité). Le secteur devient plus concurrentiel, les nouveaux acteurs de la smart mobilty apparaissent sur le marché et les opérateurs historiques sont concurrencés par des acteurs privés ou étrangers depuis l’ouverture à la concurrence en 2019.
Ainsi, face à ces évolutions, les acteurs de la mobilité n’ont pas d’autres solutions que de fluidifier leur chaîne de valeur : information voyageur, billettique (MaaS, etc.), exploitation, maintenance (GMAO, BIM, etc.).

En zone dense, les villes luttent contre la congestion et la pollution notamment contre l’autosolisme (un passager dans une voiture). En zone périurbaine et rurale, de nouveaux modèles de déplacement, tel le Transport à la demande (TaD), sont mis en place afin de proposer une nouvelle offre de service et de favoriser le report vers la mobilité multimodale.

Par ailleurs, les bouleversements induits par l’apparition de la Covid-19 ont considérablement impacté les habitudes de déplacements (télétravail, déménagements vers des villes moyennes, etc.).

Dans ce contexte, les acteurs du transport se mobilisent pour répondre aux objectifs du secteur :

 

 

 

 

Amélioration de la qualité de service

  • Un accès simplifié à l’information et à l’offre de transport (MaaS, etc.)
  • Des services à forte valeur ajoutée pour une meilleure expérience voyageur (sécurité, confort, Wifi, etc.)
  • La régularité du service offert aux voyageurs et la ponctualité

 Ouverture à la concurrence et stratégie de développement

  • Le développement de nouveaux modes et offres durables
  • L’adaptation des organisations et des systèmes d’information à l’ouverture à la concurrence
  • Une offre de transport innovante et multimodale

Optimisation du réseau et de son exploitation

optimisation du réseau

  • La transformation des espaces (gares, stations, centres bus, etc.) en véritable lieux de vie
  • L’amélioration de la connaissance et de la gestion du réseau
  • L’investissement dans de nouvelles lignes pour désenclaver les territoires

Transition énergétique

transition énergétique

  • Une infrastructure adaptée aux nouvelles énergies
  • Des engagements pour la modernisation d’un matériel roulant propre
  • Une évolution des modes de pensée et de consommation

Pour un acteur majeur du transport de voyageurs à l’international

Le secteur du transport est en pleine mutation : la réglementation telle que la LOM – loi d’orientation des mobilités, les besoins et exigences des usagers changent (hyperpersonnalisation, informations en temps réel, flexibilité). Le secteur devient plus concurrentiel, les nouveaux acteurs de la smart mobilty apparaissent sur le marché et les opérateurs historiques sont concurrencés par des acteurs privés ou étrangers depuis l’ouverture à la concurrence en 2019.
Ainsi, face à ces évolutions, les acteurs de la mobilité n’ont pas d’autres solutions que de fluidifier leur chaîne de valeur : information voyageur, billettique (MaaS, etc.), exploitation, maintenance (GMAO, BIM, etc.).

En zone dense, les villes luttent contre la congestion et la pollution notamment contre l’autosolisme (un passager dans une voiture). En zone périurbaine et rurale, de nouveaux modèles de déplacement, tel le Transport à la demande (TaD), sont mis en place afin de proposer une nouvelle offre de service et de favoriser le report vers la mobilité multimodale.

Par ailleurs, les bouleversements induits par l’apparition de la Covid-19 ont considérablement impacté les habitudes de déplacements (télétravail, déménagements vers des villes moyennes, etc.).

Dans ce contexte, les acteurs du transport se mobilisent pour répondre aux objectifs du secteur :

 

 

 

 

Amélioration de la qualité de service

  • Un accès simplifié à l’information et à l’offre de transport (MaaS, etc.)
  • Des services à forte valeur ajoutée pour une meilleure expérience voyageur (sécurité, confort, Wifi, etc.)
  • La régularité du service offert aux voyageurs et la ponctualité

 Ouverture à la concurrence et stratégie de développement

  • Le développement de nouveaux modes et offres durables
  • L’adaptation des organisations et des systèmes d’information à l’ouverture à la concurrence
  • Une offre de transport innovante et multimodale

Optimisation du réseau et de son exploitation

optimisation du réseau

  • La transformation des espaces (gares, stations, centres bus, etc.) en véritable lieux de vie
  • L’amélioration de la connaissance et de la gestion du réseau
  • L’investissement dans de nouvelles lignes pour désenclaver les territoires

Transition énergétique

transition énergétique

  • Une infrastructure adaptée aux nouvelles énergies
  • Des engagements pour la modernisation d’un matériel roulant propre
  • Une évolution des modes de pensée et de consommation

Votre contact secteur

Chahden CHERIF

Associé

chahden.cherif@a2consulting.fr

Actualités Liées